FC Vicques - FC Bévilard-Malleray 3-1 (2-0)

Ce samedi-là, il ne fallait pas arriver en retard aux Prés-Ronds. Les Vicquois entendaient bien conserver leur première place, et face à leur poursuivant direct de la Berne francophone, ils ne mettaient que 4 petites minutes avant d’ouvrir la marque. De quoi prouver que leur première place n’est de loin pas imméritée.

Et c’est l’expérimenté Christophe Schaller qui eut le privilège d’inscrire le premier son nom au tableau. A la suite d’une action bien construite depuis le milieu de terrain, c’est sur un centre tendu et ras-de-terre venant de la droite qu’il put battre le portier Gerber d’un plat du pied dont il a le secret. Technique et rapide, Bévilard-Malleray tentait de se frayer un chemin dans la défense locale, mais cette dernière veillait au grain. Le rythme était donné et les deux équipes se neutralisaient. Aux alentours de la 25e minute de jeu, les visiteurs pensaient avoir remis les pendules à l’heure, mais un hors-jeu justifié était signalé. Ce fait de jeu ne déstabilisait pas les Vicquois. Mieux encore, à la demi-heure ils doublaient la mise à la suite d’un essai de Gaëtan Mäder (auteur d’une excellente performance) des 16 mètres, légèrement (et peut-être aussi involontairement) dévié par le fox Flavien Respinguet. Malheureusement, quelques minutes plus tard, Vicques perdait son doyen et capitaine Pascal Schaller, victime de ses 22 mm qui laissaient sa cheville figée au sol au moment d’un changement de direction. Il était remplacé par Christophe Grolimund. La rencontre se poursuivait dans le camp vicquois et un pénalty (généreux, semblerait-il) était sifflé en faveur des visiteurs. Etienne s’en chargeait mais Colin Schaffner pouvait le repousser! On en restait donc à 2-0 en faveur du FC Vicques à la mi-temps.

Au retour des vestiaires, Bévilard-Malleray tentait de revenir au score mais ne parvenait toujours pas à faire bouger la défense locale, solide et bien en place. Les Vicquois quant à eux essayaient d’inscrire le troisième pour se mettre encore un peu plus à l’abri, mais la fatigue commençait à se faire sentir. A la 66e, Ribaut, esseulé au second poteau, pouvait redonner espoir à ses couleurs en reprenant directement un coup de coin tiré de la droite. Les 20 dernières minutes furent pénibles pour les locaux, Bévilard-Malleray tentant le tout pour le tout pour recoller au score. Mais ils tenaient bon et à la 88e, bien servi par Gaëtan Mäder, le jeune Jules Fleury pouvait délivrer les « jaune et bleu » en inscrivant le troisième de sa patte gauche qu’il travaille en secret depuis ses 3 ans.

Vicques conserve ainsi sa première place et prend donc 5 points d’avance sur son adversaire du jour. La prochaine échéance se déroulera en terre courtisane ce samedi 6 octobre à 17h00. Pour rappel, les Vicquois y avaient laissé des plumes (défaite 3-2) lors de leur dernier déplacement. Also, achtung!

Notes:

Samedi 29 septembre 2018, 19h00. Stade des Prés-Ronds à Vicques, 120 spectateurs. Temps sec et frais, pelouse légèrement bosselée par endroits.

FC Vicques:

Colin Schaffner; Berret, Fringeli, Pascal Schaller (c), Bilat; Pierre Grolimund, Mäder, Christophe Schaller, Respinguet; Kévin Schaffner, Jäger. Ont également joué: Christophe Grolimund, Eschmann, Fleury, Perrenoud, Ruffieux. Le FC Vicques se présente sans Ehrat (blessé), Simon Schaller (2e équipe), Comte (études) et Paupe (vacances).

FC Bévilard-Malleray:

Gerber; De Pinho, Affolter, Bourbia (c), Russo; Boris Schaller; Enes Morina, Noreerad, Etienne, Samir Morina; Muccigrosso. Ont également joué: Cögür, Bana Romero, Zwahlen, Ribaut et Gün. Correia Pereira n'entre pas en jeu.

But(s): 4e Christophe Schaller 1-0. 30e Gaëtan Mäder 2-0. 66e Ribaut 2-1. 88e Jules Fleury 3-1.

Avertissements:

60e Christophe Schaller, 62e Zwahlen, 78e Bana Romero, 86e Etienne.