Enfin! Le FC Vicques, après de nombreuses tractations sur le marché des transferts jurassien, a déniché un deuxième homme fort pour garder les cages de ses deux équipes. En effet, le club des Prés-Ronds a mis la main sur un gardien venu de plus haut. Non pas en matière de jeu, mais en matière d’altitude. C’est désormais Jérôme Kaufmann, en provenance de Pleigne, qui épaulera Colin Schaffner dans les buts vicquois. C’est donc un soucis en moins qu’ont à se faire les dirigeants avec l’acquisition de ce joueur issu d’un famille bien talentueuse. Alors que Dominique avait déjà quitté le Haut-Plateau il y a quelques saisons pour rejoindre le FC Courroux, c’est désormais Jérôme qui quitte le rescapé Fabien. Avec à présent deux gardiens, trois si l’on ajoute le Viking Yvan Steullet qui revient de blessure, le FCV devrait parvenir à éviter de continuer sa valse de gardiens. Car avec la bagatelle de sept gardiens, dont trois joueurs de champ d’origine, on ne pouvait pas vraiment parler de poste de confiance. Cependant, quant à savoir lequel des deux portiers, entre Colin Schaffner et Jérôme Kaufmann, défendra les cages de la première, les rôles ne sont a priori pas encore définis.

Des retours

La formation dirigée par Pierre-Alain Berbier pourra en outre compter sur de nombreux retours dans son effectif. En plus du retour de l’étranger de l’attaquant Pierre Grolimund, l’équipe enregistre les retours au jeu de Rafael Marques ainsi que de Kevin Schaffner, tous deux blessés durant le premier tour. Mais voila, avoir un contingent de 22 joueurs paraissait un peu bizarre pour une équipe habituée à faire avec un nombre de joueurs restreints. La première tuile est tombée il y a deux semaines de cela. Le robuste, mais non moins fragile, Louis Juillerat a refait des siennes et s’est violemment blessé au dos et au torse. C’est donc sur une absence d’environ trois mois que devra tabler Pierre-Alain Berbier avant de pouvoir à nouveau compter sur son pompier de service. A noter également le départ en voyage de Brice Ackermann, qui ratera tout le tour, ainsi que celui de Nicolas Charmillot. Ce dernier devrait en effet désormais évoluer avec la deux.

Un nouvel entraîneur pour la « Deux »

Après moins de six mois à la tête de la réserve, Paulo Brandao a été prié de faire ses valises. Un manque de communication serait à l’origine de cette séparation. C’est la facilité qu’ont choisi les dirigeants pour le remplacer. La tâche à été donnée à David « Jack’s » Charmillot, qui avait pourtant déjà annoncé son départ en vétérans à plusieurs reprises. Ce dernier se voit donc obliger de continuer en actif avant de pouvoir aller se balader avec les « Papys ».

Loris Hintzy