Première: entendu au premier tour

Petite compilation d’expressions et autres discussions croustillantes entendues en première lors du tour d’automne de cette saison.

Le cerveau

Juste avant de démarrer l’exercice balle au pied, l’entraîneur P-A donne quelques consignes: «Bon alors les gars, ici c’est pas compliqué: tu donnes à gauche, le ballon revient, ensuite direct en face, le ballon revient, direct à gauche puis tu remets en face et quand celui d’en face a donné il vient vers toi et tu lui remets et ensuite on traverse et ainsi de suite, ok?»

Au FC Vicques, si tu veux jouer en première, faut être au minimum ingénieur (et avoir beaucoup d’imagination).

L’excuse à deux balles

Environ 25 minutes avant le début de l’entraînement, SMS à l’entraîneur remplaçant du jour: «Hello, je ne pourrai pas venir ce soir, ma mère a réservé une table dans un putain de restaurant!»

L’excuse à deux balles bis

Ici aussi, juste avant le début de l’entraînement, SMS à l’entraîneur: «Je pourrai pas être là ce soir, faut absolûment que je termine de monter mon lit!»

La théorie accélérée

L’entraîneur absent, un joueur blessé a pris les rennes pour la théorie d’avant-match: «Bon les gars, je vais pas vous apprendre le foot, je crois que tout le monde sait ce qu’il a à faire. Allez, bon match!»

Le supporter vénère

En plein match, alors qu’un ballon sort en touche, un joueur local s’en prend à la décision de l’arbitre. Un supporter adverse, plutôt âgé, vient aussitôt s’en mêler. Le joueur:

– Oh eeeh! Elle est jaune!!
– Mais arrête’oir, elle est pour les autres!
– Bah faut essayer…
– Mais t’as bien raison! Hahaha!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.