Le FC Vicques revient aux sources. Fraîchement relégué en 3e ligue, le club du Val Terbi ne renouvellera pas sa collaboration avec son coach Christian Fleury. «Il a effectué un très gros travail et nous l’en remercions, explique le chef technique Pierre Périat, je pense qu’il a fait réellement tout ce qu’il a pu pour maintenir le club, mais il a été victime d’une cascade de blessés qui nous a plongés dans cette situation.»

Le FC Vicques, qui flirtait avec une culbute depuis plusieurs saisons, tentera de prendre le positif de la situation. «Nous allons effectivement essayer de revenir sur nos bases. L’équipe n’aura pas une ambition démesurée, même si on peut espérer jouer les premiers rôles avec les joueurs qui nous resteront fidèles en 3e ligue.»

Pour les diriger, il a été fait appel à un régional du concours, Pierre-Alain Berbier, ancien milieu de terrain du FC Bassecourt, qui officiait comme coach de la «deux» depuis quelque temps. Une garniture qui sera confiée à Thomas Vuitel, un vétéran du club. CM

Le Quotidien Jurassien 13.06.2013