Juste dans les temps

Retour sur le derby FC Courrendlin – FC Vicques (2-2). L’air de rien, Courrendlin a été aidé par l’heure du match samedi (17 h). L’avant-centre patron boucher et toujours vitaminé Jean-Luc Paupe n’est arrivé que pour la seconde période. Son énergie a rapidement déteint sur toute son équipe et a rendu le FC Vicques clairement plus conquérant. Sur un centre au cordeau de Kevin Schaffner, c’est lui qui reprend à la volée et ajuste le portier Jimi Dell Estate sous la transversale pour le 1-2. Du tout grand art! Du coup, Pierre Grolimund, qui avait égalisé avec bonheur en fin de première mi-temps, a retrouvé tout son punch et a placé des impulsions décidées qui ont fait mal dans le dispositif du Canal. «On n’avait pas de jus en première période, admet ce dernier. On était à plat et je ne comprends pas pourquoi. Après, le ballon tourne bien.» Et Vicques, redevenu alerte et malgré l’ultime retour de Courrendlin (Loïc Burkalter au penalty), a aussi retrouvé une mine de candidat au podium.

Christian Moser / Le Quotidien Jurassien 19.09.2017