La première équipe reçoit ce dimanche 21 mai à 10h15 le FC Franches-Montagnes pour un match extrêmement important. Le FC Vicques, lanterne rouge, comptabilise 11 points tandis que le FCFM, qui vient de changer d’entraîneur en la personne de Frédy Berberat, bien connu des Prés-Ronds, ne le devance que d’une seule unité. La barre fatidique se situant à 15 points, nul besoin d’être docteur en mathématiques pour constater que cette confrontation vaut son pesant d’or…

De mathématiques, il en sera finalement question dans la suite de cet article. Mais ne vous inquiétez pas, fonctions affines et autres asymptotes resteront sagement au placard avec vos autres cauchemars. Simplement quelques chiffres pour tenter de dégager les tenants et aboutissants de ce match.

0

Comme le nombre de but inscrit lors du match aller entre les deux formations. Dans une partie sans grand relief et dans des conditions difficiles, les occasions ne furent pas légion.

0 (bis)

Comme le nombre de joueurs vicquois (excepté Jean-Luc Paupe) à avoir trouvé le chemin des filets lors des 9 derniers matchs de championnat !

1

Comme le nombre de point glané par le FC Franches-Montagnes au second tour (en 7 matchs). Vicques fait à peine mieux avec ses 4 points en 7 matchs.

3

Comme le nombre d’arbitres qui feront connaissance avec le « chaleureux » public vicquois en cas de situations litigieuses.

5

Comme le nombre de buts inscrits par Vicques la dernière fois qu’il a évolué un dimanche matin à domicile. C’était le 22 mai 2016 face à la deuxième équipe de Courtételle (victoire 5-0).

15

Comme le nombre de buts inscrits par Vicques cette saison. C’est peu mais ça reste plus que Franches-Montagnes (9 buts).

22

Comme le 22 septembre 2001. Depuis cette date, les deux équipes ont croisé le fer à 11 reprises en championnat. Pour un bilan de 4 victoires pour le FCV, 3 pour le FCFM et 4 nuls. 9 matchs se sont soldés par maximum un but d’écart !

28

Comme la moyenne d’âge de l’équipe que Berbier a alignée lors du dernier match à Courtételle (défaite 2-0).

37

Comme l’âge du « renfort » franc-montagnard Johnny Szlykowicz. Le poids des ans se fait apparemment ressentir sur l’ancien maître à jouer des SRD qui n’a toujours pas inscrit la moindre réussite sous ses nouvelles couleurs.

2824

Comme le code postal à taper sur votre GPS pour arriver à l’heure au match (on aurait pu se passer de ce chiffre-là, je vous l’accorde).

1-0

Comme le pronostic de votre serviteur. Un défenseur vicquois va parvenir à faire sauter le verrou en zone offensive…

Et pour finir,

3 (bis)

Comme le nombre de bonnes raisons de venir aux Prés-Ronds dimanche :

  • Le match commençant à 10h15, la mi-temps coïncidera parfaitement avec l’heure de l’apéro.
  • Pour ne pas rater la victoire des Vicquois le matin mais aussi celle des Vicquoises l’après-midi (dès 14h30 face à Schüpfen).
  • Parce que l’on est quand même mieux au bord d’un terrain que sur un banc d’église…

Joris Charmillot